Edito 2017 / 2018

« Rêver, rêver dans le réel que nous proposent les poètes ligériens du théâtre, rêver mais pas seulement » sera, pour la Compagnie théâtrale Science 89 et l’équipe de la Salle Vasse, un axe fort de la saison 2017/2018. Rêver pour partager, penser, critiquer, discuter, se retrouver autour de questionnements d’aujourd’hui et d’hier. Faire œuvre de mémoire, de curiosité, d’ouverture. D’enrichissement ludique et d’élévation. Faire de chaque spectateur un ami, l’entraînant « d’est en ouest » et vice versa, non seulement pour suivre l’invitation heureuse de l’écrivain Pascal Quignard, mais également pour s’harmoniser avec l’orientation du lieu lui-même. Récapitulons ! Nous en sommes à notre douzième saison de direction artistique. Partenaires et public en redemandent. C’est pourquoi le nouveau programme est chargé : plus de soixante-dix manifestations venues d’horizons esthétiques et dramaturgiques diversifiés – mais pour la Compagnie Théâtrale Science 89, le principe éclectique d’émotion réflexive a toujours servi de boussole.  Il y aura des surprises, bien entendu. Des récurrences aussi. Des nouveautés évidemment, comme l’ouverture de ce « laboratoire artistique » intitulé « L’Atelier du Spect’Acteur », qui tournera théâtralement autour du féminisme, de l’alexandrin ainsi que de la notion de « banalité du mal ». Il y aura des lectures, des concerts, des débats, le tout inscrit dans un esprit d’approche et de rencontre. Nous ne le répèterons jamais assez : la Salle Vasse, « salle internationale de quartier centre », s’adresse aussi à ceux qui ne savent pas encore qu’ils en seront les prochains visiteurs.

Françoise Thyrion – Michel Valmer